Patrimoine

Patrimoine

Les informations qui suivent sont tirées de l’encyclopédie en ligne Wikipedia.

  • Château du Puy : de style Louis XIII, blotti à flanc de colline et dominant la commune. Entièrement refait au cours du XIXe siècle par sa propriétaire, Caroline Green de Saint-Marsault.
  • Eglise paroissiale de la Transfiguration de Notre Seigneur : église romane classée du XIIe siècle avec, sous le mur-clocher à quatre baies, une coupole octogonale supportée par des pilastres à pleines colonnes géminées. Restaurée en 1497, Retable datant du règne de Louis XIV. Tableau « l’Ange du Sacrifice », daté de fin 19e-début 20e selon la base de données Palissy du Ministère de la Culture. La plus grosse cloche de l’église, qui pèse 1 300 kg, a été fondue en 1550, et s’appelle « Marie-Thérèse » ; elle porte l’inscription « Lado Deum verum, plebum voco, congrego cerum, Defunctos ploro, pestem fugo, festa decor » qui signifie : ‘Je loue le vrai Dieu, j’appelle le peuple, je réunis le clergé, je pleure les morts, je chasse la peste, je relève les solennités » (sources :Jean-Baptiste Poulbrière)
  • Château du Bois Noir : demeure construite en 1860 ; appartenait en 1900 au colonel Guerhard.
  • Château du Cluzeau : propriété de la famille De Bar au XVIe siècle, rasé par arrêté du 6 février 1667 (source :Jean-Baptiste Poulbrière)
  • le gouffre d’Anémone, découvert en 1979, et qui doit son nom à la vache qui y est tombée
  • La carrière de fer (dite « Mine de fer »)
  • Le lavoir et la source du Cluzel
  • Puits des Arnadiers, repaire de la « Bérane », animal imaginaire qui attirait dans les puits les enfants qui s’en approchaient imprudemment.(Tradition orale)
  • plusieurs anciens fours à chaux : Celui du Treuil, dont on peut voir les vestiges fort bien entretenus en se rendant à Perpezac par la D 5e . Ce four construit en 1871 par Victor Lapeyre a fonctionné jusqu’à l’arrêt de la ligne de chemin de fer en 1931 (?) (le train étant nécessaire pour l’acheminement du charbon) Il fut exploité par les familles Estival, Pécoud puis Perruchon et employa jusqu’à 4 salariés. Ce four a permis la construction de nombreux édifices de la région dont les viaducs de Vignols. Il y eut sur la commune un autre four à Chaux au bourg (sur la route de Caves) appartenant à la comtesse de Saint-Marsault et ayant servi à la construction du château et de quelques maisons du bourg.(source EM I.E.O lemosin)
  • le Sentier de la Mine : ouvert en 2008, ce sentier qui part du centre du village (la première borne d’information se trouve en face de l’Église) est destiné aux enfants comme aux adultes. Il s’agit d’un sentier botanique, géologique et historique : rythmé par 7 bornes d’information, il vous propose de découvrir la flore locale, les particularités géologiques de la région, et un peu de son histoire. Un livret botanique (3€) est disponible  dans les commerces de la commune. Pour les enfants de 7 à 14 ans , un livret-jeu est disponible gratuitement à la mairie et également téléchargeable : LIVRET JEU

 

FacebookTwitterGoogle+Partager